logo République Française
logo pacte

Recherche avancée icone flèche bas

G - Brise-soleil métalliques

Nom de la documentation: 
Brise-soleil métalliques
Fascicules associés: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/04/2014

Brise-soleil métalliques - Rénovation

Les brise-soleil intégrés à la façade sont de plus en plus utilisés dans le neuf et la rénovation, pour répondre notamment aux enjeux induits par la nouvelle réglementation thermique RT 2012. Ils permettent d'optimiser les apports solaires et d'assurer le confort thermique pour les occupants. Ils permettent aussi de réduire la charge de climatisation dans les bâtiments équipés de systèmes de rafraîchissement actifs.

Des précautions doivent être prises pour la conception et la mise en oeuvre de ce type de structure afin d'assurer la conformité aux exigences que ce soit sur le plan thermique ou au regard d'autres aspects tels que la stabilité structuale, la résistance sismique, etc.

Après une description des conceptions les plus courantes de brise-soleil métalliques (brise-soleil horizontaux et brise-soleil verticaux), ce guide donne des recommandations pour la conception et la mise en oeuvre de ces structures rapportés sur des bâtiments existants, avec ou sans rupteurs thermiques, en France métropolitaine.

Les structures visées sont en acier ou en aluminium. elles sont destinées à être mises en oeuvre sur des bâtiments en maçonnerie, en béton ou en charpente métallique.

Tags : occultation brise soleil metallique rapporte façade

Catalogue
Guides

Publié le 01/04/2014

Brise-soleil métalliques - Neuf

Les brise-soleil intégrés à la façade sont de plus en plus utilisés dans le neuf et la rénovation, pour répondre notamment aux enjeux induits par la nouvelle réglementation thermique RT 2012. Ils permettent d'optimiser les apports solaires et d'assurer le confort thermique pour les occupants. Ils permettent aussi de réduire la charge de climatisation dans les bâtiments équipés de systèmes de rafraîchissement actifs.

Des précautions doivent être prises pour la conception et la mise en oeuvre de ce type de structure afin d'assurer la conformité aux exigences que ce soit sur le plan thermique ou au regard d'autres aspects tels que la stabilité structuale, la résistance sismique, etc.

Après une description des conceptions les plus courantes de brise-soleil métalliques (brise-soleil horizontaux et brise-soleil verticaux), ce guide donne des recommandations pour la conception et la mise en oeuvre de ces structures rapportés sur des bâtiments neufs, avec ou sans rupteurs thermiques, en France métropolitaine.

Les structures visées sont en acier ou en aluminium. elles sont destinées à être mises en oeuvre sur des bâtiments en maçonnerie, en béton ou en charpente métallique.

Tags : occultation brise soleil metallique rapporte façade

Type de document: 

G - Façade Multiple - Double peau ventilée naturellement sur l'extérieur

Nom de la documentation: 
Façade Multiple - Double peau ventilée naturellement sur l'extérieur
Fascicules associés: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/03/2014

Façade Multiple - Double peau ventilée naturellement sur l'extérieur - Neuf et Rénovation

Les façades double peau sont des solutions techniques de plus en plus utilisées dans le cadre de la réhabilitation de bâtiments ou de constructions neuves pour répondre notamment aux exigences de la réglementation thermique RT 2012.

L'objectif de ce guide est de constituer un premier référentiel, en :

apportant un descriptif aux différents types de façades multiples et multi-parois ;
attirant l'attention sur les principales dispositions constructives ;
précisant une méthode de calcul thermique.
Il a pour objet de donner les indications à la maîtrise d'oeuvre et à la maîtrise d'ouvrage sur la conception des façades double peau en travaux neufs, de rénovation et de réhabilitation.

Il s'applique aux façades doubles peau minces (dont l'épaisseur de la lame d'air est comprise entre 200 et 600 mm sans possibilité d'accéder à la lame d'air) et aux façades double peau épaisses (dont l'épaisseur de la lame d'air est supérieure à 600 mm).

Tags : façade double peau

Type de document: 

G - Escaliers métalliques rapportés

Nom de la documentation: 
Escaliers métalliques rapportés
Fascicules associés: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/02/2014

Escaliers métalliques rapportés - Rénovation

Le guide "Escaliers métalliques rapportés" traite principalement des aspects thermiques, structuraux, sismiques et de sécurité incendie des conceptions les plus courantes d'escaliers métalliques rapportés, destinés à être mis en oeuvre sur des bâtiments existants en France métropolitaine. Les structures visées sont essentiellement en acier, mais l'emploi de l'aluminium est également envisagé.

Ces structures sont destinées à être supportées par des planchers béton ou une charpente métallique.

Le présent guide s'intéresse aux escaliers ouverts sur l'extérieur. Les espaces fermés sur ossatures rapportées ne sont pas concernées.

Grâce à leur conception et notamment aux fixations ponctuelles sur le bâtiment, ces structures rapportées permettent de réduire les déperditions thermiques par rapport à des constructions traditionnelles (liaison continue avec le support). L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des fixations peut aussi être envisagée. Ce dernier choix doit être justifié par une étude thermique réalisée en amont.

Après une description des conceptions les plus courantes d'escaliers métalliques rapportés (en porte à faux, sur béquilles, en appui, autoportants), le guide donne les prescriptions minimales nécessaires dans la conception et la mise en oeuvre de ces structures rapportés sur des bâtiments existants, avec ou sans rupteurs thermiques, conformément aux normes et réglements en vigueur (thermique, accessibilité, sécurité incendie, eurocodes...).

Tags : escalier metallique rapporte façade

Catalogue
Guides

Publié le 01/04/2014

Escaliers métalliques rapportés - Neuf

Le guide "Escaliers métalliques rapportés" traite principalement des aspects thermiques, structuraux, sismiques et de sécurité incendie des conceptions les plus courantes d'escaliers métalliques rapportés, destinés à être mis en oeuvre sur des bâtiments neuf en France métropolitaine. Les structures visées sont essentiellement en acier, mais l'emploi de l'aluminium est également envisagé.

Ces structures sont destinées à être supportées par des planchers béton ou une charpente métallique.

Le présent guide s'intéresse aux escaliers ouverts sur l'extérieur. Les espaces fermés sur ossatures rapportées ne sont pas concernées.

Grâce à leur conception et notamment aux fixations ponctuelles sur le bâtiment, ces structures rapportées permettent de réduire les déperditions thermiques par rapport à des constructions traditionnelles (liaison continue avec le support). L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des fixations peut aussi être envisagée. Ce dernier choix doit être justifié par une étude thermique réalisée en amont.

Après une description des conceptions les plus courantes d'escaliers métalliques rapportés (en porte à faux, sur béquilles, en appui, autoportants), le guide donne les prescriptions minimales nécessaires dans la conception et la mise en oeuvre de ces structures rapportés sur des bâtiments existants, avec ou sans rupteurs thermiques, conformément aux normes et réglements en vigueur (thermique, accessibilité, sécurité incendie, eurocodes...).

Tags : escalier metallique rapporte façade

Type de document: 

G - Balcons et coursives métalliques rapportés

Nom de la documentation: 
Balcons et coursives métalliques rapportés
Fascicules associés: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/05/2013

Balcons et coursives métalliques rapportés - Neuf

Le guide "Balcons et coursives métalliques rapportés" traite principalement des aspects thermiques, structuraux, sismiques et de sécurité incendie des conceptions les plus courantes de balcons et coursives métalliques rapportés, destinés à être mis en oeuvre sur des bâtiments neufs en France métropolitaine. Les structures visées sont essentiellement en acier, mais l'emploi de l'aluminium est également envisagé.

Ces structures sont destinées à être supportées par des planchers béton ou une charpente métallique.

Un balcon est dit rapporté (ou désolidarisé) lorsque son ossature ne forme pas un ensemble monolithique en continuité de celle du bâtiment. Les deux ossatures sont juxtaposées et reliées entre elles par des organes de fixation.

Une coursive est une galerie de circulation extérieure en façade ou intérieure. Elle dessert plusieurs logements ou locaux. Les coursives métalliques rapportés présentent ainsi des caractéristiques similaires aux balcons, à l'exception du cas avec suspente : coursives en porte à faux, coursives en appui, coursives autoportantes.

Grâce à leur conception et notamment aux fixations ponctuelles sur le bâtiment, ces structures rapportées permettent de réduire les déperditions thermiques par rapport à des constructions traditionnelles. L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des fixations peut aussi être envisagée.

Après une description des conceptions les plus courantes de balcons et coursives métalliques rapportés (en porte à faux, suspendus, en appui, autoportants), le guide donne les prescriptions minimales nécessaires dans la conception et la mise en oeuvre de ces structures sur des bâtiments neufs, avec ou sans rupteurs thermiques, conformément aux normes et réglements en vigueur (thermique, accessibilité, sécurité incendie, eurocodes...).

Tags : balcon coursive metallique rapporte façade

Catalogue
Guides

Publié le 01/09/2013

Balcons et coursives métalliques rapportés - Rénovation

Le guide "Balcons et coursives métalliques rapportés" traite principalement des aspects thermiques, structuraux, sismiques et de sécurité incendie des conceptions les plus courantes de balcons et coursives métalliques rapportés, destinés à être mis en oeuvre sur des bâtiments existants en France métropolitaine. Les structures visées sont essentiellement en acier, mais l'emploi de l'aluminium est également envisagé.

Ces structures sont destinées à être supportées par des planchers béton ou une charpente métallique.

Un balcon est dit rapporté (ou désolidarisé) lorsque son ossature ne forme pas un ensemble monolithique en continuité de celle du bâtiment. Les deux ossatures sont juxtaposées et reliées entre elles par des organes de fixation.

Une coursive est une galerie de circulation extérieure en façade ou intérieure. Elle dessert plusieurs logements ou locaux. Les coursives métalliques rapportés présentent ainsi des caractéristiques similaires aux balcons, à l'exception du cas avec suspente : coursives en porte à faux, coursives en appui, coursives autoportantes.

Grâce à leur conception et notamment aux fixations ponctuelles sur le bâtiment, ces structures rapportées permettent de réduire les déperditions thermiques par rapport à des constructions traditionnelles. L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des fixations peut aussi être envisagée.

Après une description des conceptions les plus courantes de balcons et coursives métalliques rapportés (en porte à faux, suspendus, en appui, autoportants), le guide donne les prescriptions minimales nécessaires dans la conception et la mise en oeuvre de ces structures rapportés sur des bâtiments existants, avec ou sans rupteurs thermiques, conformément aux normes et réglements en vigueur (thermique, accessibilité, sécurité incendie, eurocodes...).

Tags : balcon coursive metallique rapporte façade

Type de document: 

G - Systèmes photovoltaïques par modules rigides en toitures inclinées

Nom de la documentation: 
Systèmes photovoltaïques par modules rigides en toitures inclinées
Fascicules associés: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/03/2013

Systèmes photovoltaïques par modules rigides en toitures inclinées - Neuf et Rénovation

Le présent guide ne vise que les installations photovoltaïques destinées à être mises en oeuvre, en bâtiments neufs ou existants, en toiture inclinée sur une partie d'un rampant (bordés sur un ou plusieurs côtés par une couverture en petits ou grands éléments) ou sur la totalité d'un rampant, hors climat de montagne et DROM-COM (Départements et Régions d'Outre-mer - Collectivités d'Outre-mer).

Il vise les systèmes photovoltaïques constitués de modules rigides et conçus pour remplacer les éléments de couverture. Il ne vise pas les systèmes photovoltaïques mis en oeuvre au-dessus d'éléments de couvertures (mise en apposition ou en surimposition).

Ce guide définit les différentes étapes de réalisation d'une installation photovoltaïque :

la reconnaissance des lieux, du bâtiment et de la toiture d'implantation ;
le choix du système photovoltaïque et de ses conditions d'implantation ;
les démarches administratives, les aspects assuranciels de l'achat à la réception de chantier ;
la sécurité des personnes, la sécurité électrique, la sécurité incendie ;
les principes généraux de mise en oeuvre sous et en périphérie de l'installation photovoltaïque ;
les précautions relatives aux connexions électriques ;
l'entretien, la maintenance préventive et la maintenance curative.

Tags : pv photovoltaique toiture couverture incliné

Type de document: 

G - Rupteurs de ponts thermiques sous Avis Techniques

Nom de la documentation: 
Rupteurs de ponts thermiques sous Avis Techniques
Fascicules associés: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/02/2013

Rupteurs de ponts thermiques sous Avis Techniques - Neuf

Les procédés actuellement utilisés mettant en oeuvre des rupteurs de ponts thermiques à des fins d'isolation thermique du bâtiment relèvent de la procédure d'Avis techniques, et sont donc classés comme des procédés innovants.

Le présent guide n'a pas vocation à se substituer aux Avis Techniques (ATECs) existants, mais fait la synthèse des prescriptions formulées dans les ATECs. Il a pour principal objectif de définir des recommandations d'exécution car la qualité de mise en oeuvre des rupteurs de ponts thermiques peut impacter de manière significative chacune des fonctions attendues du bâtiment.

Après un rappel du contexte réglementaire et des exigences susceptibles d'être impactées par la présence de rupteurs de ponts thermiques dans un ouvrage, les différents types de rupteurs considérés sont décrits et des recommandations de mise en oeuvre sont proposées.

Tags : rupteurs pont thermique plancher beton

Type de document: 

RP - ITE - Procédés de bardage rapporté à lame d'air ventilée

Nom de la documentation: 
ITE - Procédés de bardage rapporté à lame d'air ventilée
Fascicules associés: 
Catalogue
Recommandations professionnelles RAGE

Publié le 01/05/2015

ITE - Procédés de bardage rapporté à lame d'air ventilée - Neuf et Rénovation

Les recommandations professionnelles "Mise en oeuvre des procédés de bardage rapporté à lame d'air ventilée" présentent les dispositions minimales et les règles de mise en oeuvre des procédés de bardage rapporté : panneaux de stratifié HPL à fixation traversante, plaques de fibres ciment à fixation traversante, clins en PVC à fixation traversante et petits éléments de couverture (ardoises naturelles, ardoises en fibres ciment, tuiles plates en terre cuite et en béton).

Elles détaillent les principes de conception, de mise en oeuvre et de traitement des points singuliers, ainsi que les différentes vérifications à faire lors des autocontrôles sur chantier.

Des méthodes de dimensionnement vis-à-vis des sollicitations dues au vent, ainsi qu'un domaine d'emploi correspondant aux dispositions minimales sont aussi proposés.

Ce document a pour but de servir de fondation à un futur projet de DTU visant les procédés de bardage rapporté à lame d'air ventilée.

Tags : ITE isolation exterieur bardage lame air

RP - Planchers mixtes bois béton - Mise en œuvre et isolation

Nom de la documentation: 
Planchers mixtes bois béton - Mise en œuvre et isolation
Fascicules associés: 
Catalogue
Recommandations professionnelles RAGE

Publié le 01/03/2015

Planchers mixtes bois béton - Mise en œuvre et isolation - Rénovation

Les recommandations professionnelles "Mise en oeuvre et isolation des planchers mixtes bois-béton" ont pour objet de donner aux professionnels les règles à suivre pour assurer une bonne conception et une bonne mise en oeuvre des planchers mixtes bois béton utilisés en rénovation .

Elles traitent des planchers mixtes bois béton mis en oeuvre sur supports verticaux en béton, en maçonnerie, en ossature bois ou en construction métallique.

Les planchers mixtes concernés comprennent des solives en éléments de structures bois sur lesquels sont fixés des connecteurs assurant la liaison bois-béton.

Cette technique est considérée aujourd'hui comme non traditionnelle. La procédure volontaire d'Avis Technique constitue la seule base technique disponible à ce jour. La vocation de ce document est de constituer un premier référentiel technique de conception et de mise en oeuvre des planchers mixtes bois-béton qui aille au delà des éléments figurant dans les Avis Techniques.

Les recommandations d'exécution données sont propres à tirer le meilleur parti technique de ces procédés en gardant à l'esprit la nécessaire compatibilité entre la performance énergétique du bâtiment, considérée comme la priorité majeure de ce document, et les autres exigences (acoustique, sismique, feu, mécanique...). Ces recommandations professionnelles précisent :

l'impact des dispositifs constructifs associés aux planchers mixtes bois-béton sur les performances thermiques ;
la possibilité de réduction des ponts thermiques en façade par l'utilisation de ces planchers et selon la typologie des murs ;
les bonnes pratiques de mise en oeuvre (stabilité en phase provisoire, étaiement, condictions de sécurité sur chantier, etc.)
Des informations spécifiques à la rénovation y sont regroupées, telles que la réalisation du diagnostic de l'existant, les différentes possibilités de réutilisation de l'existant vis-à-vis du risque sismique ou encore les techniques d'étaiement propres à ce type d'opération.

Tags : bois beton plancher mixte

Catalogue
Recommandations professionnelles RAGE

Publié le 01/03/2015

Planchers mixtes bois béton - Mise en œuvre et isolation - Neuf

Les recommandations professionnelles "Mise en oeuvre et isolation des planchers mixtes bois-béton" ont pour objet de donner aux professionnels les règles à suivre pour assurer une bonne conception et une bonne mise en oeuvre des planchers mixtes bois béton utilisés en construction neuve.

Elles traitent des planchers mixtes bois béton mis en oeuvre sur supports verticaux en béton, en maçonnerie, en ossature bois ou en construction métallique.

Les planchers mixtes concernés comprennent des solives en éléments de structures bois sur lesquels sont fixés des connecteurs assurant la liaison bois-béton.

Cette technique est considérée aujourd'hui comme non traditionnelle. La procédure volontaire d'Avis Technique constitue la seule base technique disponible à ce jour. La vocation de ce document est de constituer un premier référentiel technique de conception et de mise en oeuvre des planchers mixtes bois-béton qui aille au delà des éléments figurant dans les Avis Techniques.

Les recommandations d'exécution données sont propres à tirer le meilleur parti technique de ces procédés en gardant à l'esprit la nécessaire compatibilité entre la performance énergétique du bâtiment, considérée comme la priorité majeure de ce document, et les autres exigences (acoustique, sismique, feu, mécanique...). Ces recommandations professionnelles précisent :

l'impact des dispositifs constructifs associés aux planchers mixtes bois-béton sur les performances thermiques ;
la possibilité de réduction des ponts thermiques en façade par l'utilisation de ces planchers et selon la typologie des murs ;
les bonnes pratiques de mise en oeuvre (stabilité en phase provisoire, étaiement, conditions de sécurité sur chantier, etc.

Tags : bois beton plancher mixte

RP - Couvertures en panneaux sandwichs à parement en acier

Nom de la documentation: 
Couvertures en panneaux sandwichs à parement en acier
Fascicules associés: 
Catalogue
Recommandations professionnelles RAGE

Publié le 01/12/2014

Couvertures en panneaux sandwichs à parement en acier - Neuf et Rénovation

« ALERTE » La conformité du produit aux exigences de performances mécaniques et thermiques (page 45, 156, 173) est démontrée par la marque de qualité ACERMI ou par la marque de qualité QB42 ou par une marque de qualité équivalente. Les marques EPAQ et ACERMI Tremplin sont supprimées. 

Les recommandations professionnelles "Couvertures en panneaux sandwich à deux parements en acier et à âme polyuréthane" ont pour objet de définir les prescriptions minimales de conception et de mise en oeuvre des couvertures en panneaux sandwich, tradtionnels, à deux parements en acier et à âme polyuréthane (PUR/PIR) assemblée aux parements en acier par collage auto-adhésif.

Elles s'appliquent aux ouvrages de couverture réalisés en France métropolitaine à base de panneaux sandwich, pour des locaux à température positive dont l'hygrométrie intérieure est faible à moyenne et /ou la pression de vapeur est comprise entre 5 et 10 mmhg.

Les bâtiments visés sont de types industriels, commerciaux, tertiaires, bureaux, sportifs, agricoles, entrepôts, de hauteur maximum 50 m.

Tags : acier couverture etancheite panneau sandwich

RP - Panneaux sandwichs à parements en acier (bardage)

Nom de la documentation: 
Panneaux sandwichs à parements en acier (bardage)
Fascicules associés: 
Catalogue
Recommandations professionnelles RAGE

Publié le 01/12/2014

Panneaux sandwichs à parements en acier (bardage) - Neuf et Rénovation

« ALERTE » La conformité du produit aux exigences de performances mécaniques et thermiques (page 41, 128, 175 et 195) est démontrée par la marque de qualité ACERMI ou par la marque de qualité QB42 ou par une marque de qualité équivalente. Les marques EPAQ et ACERMI Tremplin sont supprimées.

Les recommandations professionnelles "Bardages en panneaux sandwich à deux parements en acier et à âme polyuréthane" ont pour objet de définir les prescriptions minimales de conception et de mise en oeuvre des parois de bardages en panneaux sandwich, traditionnels, à deux parements en acier et à âme polyuréthane (PUR/PIR) assemblée aux parements en acier par collage auto-adhésif.

Elles s'appliquent aux ouvrages de bardage réalisés en France métropolitaine à base de panneaux sandwich, pour des locaux à température positive dont l'hygrométrie intérieure est faible à forte et /ou la pression de vapeur est comprise entre 5 et 15 mmhg.

Les bâtiments visés sont de types industriels, commerciaux, tertiaires, bureaux, sportifs, agricoles, entrepôts, de hauteur maximum 50 m. Dans le cas de la pose horizontale, afin d'assurer le drainage et l'évacuation corrects des eaux de pluie, la hauteur des bâtiments est limitée à 40 m.

Tags : acier bardage panneau sandwich

Pages