logo République Française
logo pacte

Recherche avancée icone flèche bas

G - Façade Multiple - Double peau ventilée naturellement sur l'extérieur

Nom de la documentation: 
Façade Multiple - Double peau ventilée naturellement sur l'extérieur
Fascicules associés: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/03/2014

Façade Multiple - Double peau ventilée naturellement sur l'extérieur - Neuf et Rénovation

Les façades double peau sont des solutions techniques de plus en plus utilisées dans le cadre de la réhabilitation de bâtiments ou de constructions neuves pour répondre notamment aux exigences de la réglementation thermique RT 2012.

L'objectif de ce guide est de constituer un premier référentiel, en :

apportant un descriptif aux différents types de façades multiples et multi-parois ;
attirant l'attention sur les principales dispositions constructives ;
précisant une méthode de calcul thermique.
Il a pour objet de donner les indications à la maîtrise d'oeuvre et à la maîtrise d'ouvrage sur la conception des façades double peau en travaux neufs, de rénovation et de réhabilitation.

Il s'applique aux façades doubles peau minces (dont l'épaisseur de la lame d'air est comprise entre 200 et 600 mm sans possibilité d'accéder à la lame d'air) et aux façades double peau épaisses (dont l'épaisseur de la lame d'air est supérieure à 600 mm).

Tags : façade double peau

Type de document: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/03/2014

Façade Multiple - Double peau ventilée naturellement sur l'extérieur - Neuf et Rénovation

Les façades double peau sont des solutions techniques de plus en plus utilisées dans le cadre de la réhabilitation de bâtiments ou de constructions neuves pour répondre notamment aux exigences de la réglementation thermique RT 2012.

L'objectif de ce guide est de constituer un premier référentiel, en :

apportant un descriptif aux différents types de façades multiples et multi-parois ;
attirant l'attention sur les principales dispositions constructives ;
précisant une méthode de calcul thermique.
Il a pour objet de donner les indications à la maîtrise d'oeuvre et à la maîtrise d'ouvrage sur la conception des façades double peau en travaux neufs, de rénovation et de réhabilitation.

Il s'applique aux façades doubles peau minces (dont l'épaisseur de la lame d'air est comprise entre 200 et 600 mm sans possibilité d'accéder à la lame d'air) et aux façades double peau épaisses (dont l'épaisseur de la lame d'air est supérieure à 600 mm).

Tags : façade double peau

G - Escaliers métalliques rapportés

Nom de la documentation: 
Escaliers métalliques rapportés
Fascicules associés: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/02/2014

Escaliers métalliques rapportés - Rénovation

Le guide "Escaliers métalliques rapportés" traite principalement des aspects thermiques, structuraux, sismiques et de sécurité incendie des conceptions les plus courantes d'escaliers métalliques rapportés, destinés à être mis en oeuvre sur des bâtiments existants en France métropolitaine. Les structures visées sont essentiellement en acier, mais l'emploi de l'aluminium est également envisagé.

Ces structures sont destinées à être supportées par des planchers béton ou une charpente métallique.

Le présent guide s'intéresse aux escaliers ouverts sur l'extérieur. Les espaces fermés sur ossatures rapportées ne sont pas concernées.

Grâce à leur conception et notamment aux fixations ponctuelles sur le bâtiment, ces structures rapportées permettent de réduire les déperditions thermiques par rapport à des constructions traditionnelles (liaison continue avec le support). L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des fixations peut aussi être envisagée. Ce dernier choix doit être justifié par une étude thermique réalisée en amont.

Après une description des conceptions les plus courantes d'escaliers métalliques rapportés (en porte à faux, sur béquilles, en appui, autoportants), le guide donne les prescriptions minimales nécessaires dans la conception et la mise en oeuvre de ces structures rapportés sur des bâtiments existants, avec ou sans rupteurs thermiques, conformément aux normes et réglements en vigueur (thermique, accessibilité, sécurité incendie, eurocodes...).

Tags : escalier metallique rapporte façade

Catalogue
Guides

Publié le 01/04/2014

Escaliers métalliques rapportés - Neuf

Le guide "Escaliers métalliques rapportés" traite principalement des aspects thermiques, structuraux, sismiques et de sécurité incendie des conceptions les plus courantes d'escaliers métalliques rapportés, destinés à être mis en oeuvre sur des bâtiments neuf en France métropolitaine. Les structures visées sont essentiellement en acier, mais l'emploi de l'aluminium est également envisagé.

Ces structures sont destinées à être supportées par des planchers béton ou une charpente métallique.

Le présent guide s'intéresse aux escaliers ouverts sur l'extérieur. Les espaces fermés sur ossatures rapportées ne sont pas concernées.

Grâce à leur conception et notamment aux fixations ponctuelles sur le bâtiment, ces structures rapportées permettent de réduire les déperditions thermiques par rapport à des constructions traditionnelles (liaison continue avec le support). L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des fixations peut aussi être envisagée. Ce dernier choix doit être justifié par une étude thermique réalisée en amont.

Après une description des conceptions les plus courantes d'escaliers métalliques rapportés (en porte à faux, sur béquilles, en appui, autoportants), le guide donne les prescriptions minimales nécessaires dans la conception et la mise en oeuvre de ces structures rapportés sur des bâtiments existants, avec ou sans rupteurs thermiques, conformément aux normes et réglements en vigueur (thermique, accessibilité, sécurité incendie, eurocodes...).

Tags : escalier metallique rapporte façade

Type de document: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/02/2014

Escaliers métalliques rapportés - Rénovation

Le guide "Escaliers métalliques rapportés" traite principalement des aspects thermiques, structuraux, sismiques et de sécurité incendie des conceptions les plus courantes d'escaliers métalliques rapportés, destinés à être mis en oeuvre sur des bâtiments existants en France métropolitaine. Les structures visées sont essentiellement en acier, mais l'emploi de l'aluminium est également envisagé.

Ces structures sont destinées à être supportées par des planchers béton ou une charpente métallique.

Le présent guide s'intéresse aux escaliers ouverts sur l'extérieur. Les espaces fermés sur ossatures rapportées ne sont pas concernées.

Grâce à leur conception et notamment aux fixations ponctuelles sur le bâtiment, ces structures rapportées permettent de réduire les déperditions thermiques par rapport à des constructions traditionnelles (liaison continue avec le support). L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des fixations peut aussi être envisagée. Ce dernier choix doit être justifié par une étude thermique réalisée en amont.

Après une description des conceptions les plus courantes d'escaliers métalliques rapportés (en porte à faux, sur béquilles, en appui, autoportants), le guide donne les prescriptions minimales nécessaires dans la conception et la mise en oeuvre de ces structures rapportés sur des bâtiments existants, avec ou sans rupteurs thermiques, conformément aux normes et réglements en vigueur (thermique, accessibilité, sécurité incendie, eurocodes...).

Tags : escalier metallique rapporte façade

Catalogue
Guides

Publié le 01/04/2014

Escaliers métalliques rapportés - Neuf

Le guide "Escaliers métalliques rapportés" traite principalement des aspects thermiques, structuraux, sismiques et de sécurité incendie des conceptions les plus courantes d'escaliers métalliques rapportés, destinés à être mis en oeuvre sur des bâtiments neuf en France métropolitaine. Les structures visées sont essentiellement en acier, mais l'emploi de l'aluminium est également envisagé.

Ces structures sont destinées à être supportées par des planchers béton ou une charpente métallique.

Le présent guide s'intéresse aux escaliers ouverts sur l'extérieur. Les espaces fermés sur ossatures rapportées ne sont pas concernées.

Grâce à leur conception et notamment aux fixations ponctuelles sur le bâtiment, ces structures rapportées permettent de réduire les déperditions thermiques par rapport à des constructions traditionnelles (liaison continue avec le support). L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des fixations peut aussi être envisagée. Ce dernier choix doit être justifié par une étude thermique réalisée en amont.

Après une description des conceptions les plus courantes d'escaliers métalliques rapportés (en porte à faux, sur béquilles, en appui, autoportants), le guide donne les prescriptions minimales nécessaires dans la conception et la mise en oeuvre de ces structures rapportés sur des bâtiments existants, avec ou sans rupteurs thermiques, conformément aux normes et réglements en vigueur (thermique, accessibilité, sécurité incendie, eurocodes...).

Tags : escalier metallique rapporte façade

Catalogue
Guides

Publié le 01/09/2013

Balcons et coursives métalliques rapportés - Rénovation

Le guide "Balcons et coursives métalliques rapportés" traite principalement des aspects thermiques, structuraux, sismiques et de sécurité incendie des conceptions les plus courantes de balcons et coursives métalliques rapportés, destinés à être mis en oeuvre sur des bâtiments existants en France métropolitaine. Les structures visées sont essentiellement en acier, mais l'emploi de l'aluminium est également envisagé.

Ces structures sont destinées à être supportées par des planchers béton ou une charpente métallique.

Un balcon est dit rapporté (ou désolidarisé) lorsque son ossature ne forme pas un ensemble monolithique en continuité de celle du bâtiment. Les deux ossatures sont juxtaposées et reliées entre elles par des organes de fixation.

Une coursive est une galerie de circulation extérieure en façade ou intérieure. Elle dessert plusieurs logements ou locaux. Les coursives métalliques rapportés présentent ainsi des caractéristiques similaires aux balcons, à l'exception du cas avec suspente : coursives en porte à faux, coursives en appui, coursives autoportantes.

Grâce à leur conception et notamment aux fixations ponctuelles sur le bâtiment, ces structures rapportées permettent de réduire les déperditions thermiques par rapport à des constructions traditionnelles. L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des fixations peut aussi être envisagée.

Après une description des conceptions les plus courantes de balcons et coursives métalliques rapportés (en porte à faux, suspendus, en appui, autoportants), le guide donne les prescriptions minimales nécessaires dans la conception et la mise en oeuvre de ces structures rapportés sur des bâtiments existants, avec ou sans rupteurs thermiques, conformément aux normes et réglements en vigueur (thermique, accessibilité, sécurité incendie, eurocodes...).

Tags : balcon coursive metallique rapporte façade

G - Balcons et coursives métalliques rapportés

Nom de la documentation: 
Balcons et coursives métalliques rapportés
Fascicules associés: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/05/2013

Balcons et coursives métalliques rapportés - Neuf

Le guide "Balcons et coursives métalliques rapportés" traite principalement des aspects thermiques, structuraux, sismiques et de sécurité incendie des conceptions les plus courantes de balcons et coursives métalliques rapportés, destinés à être mis en oeuvre sur des bâtiments neufs en France métropolitaine. Les structures visées sont essentiellement en acier, mais l'emploi de l'aluminium est également envisagé.

Ces structures sont destinées à être supportées par des planchers béton ou une charpente métallique.

Un balcon est dit rapporté (ou désolidarisé) lorsque son ossature ne forme pas un ensemble monolithique en continuité de celle du bâtiment. Les deux ossatures sont juxtaposées et reliées entre elles par des organes de fixation.

Une coursive est une galerie de circulation extérieure en façade ou intérieure. Elle dessert plusieurs logements ou locaux. Les coursives métalliques rapportés présentent ainsi des caractéristiques similaires aux balcons, à l'exception du cas avec suspente : coursives en porte à faux, coursives en appui, coursives autoportantes.

Grâce à leur conception et notamment aux fixations ponctuelles sur le bâtiment, ces structures rapportées permettent de réduire les déperditions thermiques par rapport à des constructions traditionnelles. L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des fixations peut aussi être envisagée.

Après une description des conceptions les plus courantes de balcons et coursives métalliques rapportés (en porte à faux, suspendus, en appui, autoportants), le guide donne les prescriptions minimales nécessaires dans la conception et la mise en oeuvre de ces structures sur des bâtiments neufs, avec ou sans rupteurs thermiques, conformément aux normes et réglements en vigueur (thermique, accessibilité, sécurité incendie, eurocodes...).

Tags : balcon coursive metallique rapporte façade

Catalogue
Guides

Publié le 01/09/2013

Balcons et coursives métalliques rapportés - Rénovation

Le guide "Balcons et coursives métalliques rapportés" traite principalement des aspects thermiques, structuraux, sismiques et de sécurité incendie des conceptions les plus courantes de balcons et coursives métalliques rapportés, destinés à être mis en oeuvre sur des bâtiments existants en France métropolitaine. Les structures visées sont essentiellement en acier, mais l'emploi de l'aluminium est également envisagé.

Ces structures sont destinées à être supportées par des planchers béton ou une charpente métallique.

Un balcon est dit rapporté (ou désolidarisé) lorsque son ossature ne forme pas un ensemble monolithique en continuité de celle du bâtiment. Les deux ossatures sont juxtaposées et reliées entre elles par des organes de fixation.

Une coursive est une galerie de circulation extérieure en façade ou intérieure. Elle dessert plusieurs logements ou locaux. Les coursives métalliques rapportés présentent ainsi des caractéristiques similaires aux balcons, à l'exception du cas avec suspente : coursives en porte à faux, coursives en appui, coursives autoportantes.

Grâce à leur conception et notamment aux fixations ponctuelles sur le bâtiment, ces structures rapportées permettent de réduire les déperditions thermiques par rapport à des constructions traditionnelles. L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des fixations peut aussi être envisagée.

Après une description des conceptions les plus courantes de balcons et coursives métalliques rapportés (en porte à faux, suspendus, en appui, autoportants), le guide donne les prescriptions minimales nécessaires dans la conception et la mise en oeuvre de ces structures rapportés sur des bâtiments existants, avec ou sans rupteurs thermiques, conformément aux normes et réglements en vigueur (thermique, accessibilité, sécurité incendie, eurocodes...).

Tags : balcon coursive metallique rapporte façade

Type de document: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/05/2013

Balcons et coursives métalliques rapportés - Neuf

Le guide "Balcons et coursives métalliques rapportés" traite principalement des aspects thermiques, structuraux, sismiques et de sécurité incendie des conceptions les plus courantes de balcons et coursives métalliques rapportés, destinés à être mis en oeuvre sur des bâtiments neufs en France métropolitaine. Les structures visées sont essentiellement en acier, mais l'emploi de l'aluminium est également envisagé.

Ces structures sont destinées à être supportées par des planchers béton ou une charpente métallique.

Un balcon est dit rapporté (ou désolidarisé) lorsque son ossature ne forme pas un ensemble monolithique en continuité de celle du bâtiment. Les deux ossatures sont juxtaposées et reliées entre elles par des organes de fixation.

Une coursive est une galerie de circulation extérieure en façade ou intérieure. Elle dessert plusieurs logements ou locaux. Les coursives métalliques rapportés présentent ainsi des caractéristiques similaires aux balcons, à l'exception du cas avec suspente : coursives en porte à faux, coursives en appui, coursives autoportantes.

Grâce à leur conception et notamment aux fixations ponctuelles sur le bâtiment, ces structures rapportées permettent de réduire les déperditions thermiques par rapport à des constructions traditionnelles. L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques au niveau des fixations peut aussi être envisagée.

Après une description des conceptions les plus courantes de balcons et coursives métalliques rapportés (en porte à faux, suspendus, en appui, autoportants), le guide donne les prescriptions minimales nécessaires dans la conception et la mise en oeuvre de ces structures sur des bâtiments neufs, avec ou sans rupteurs thermiques, conformément aux normes et réglements en vigueur (thermique, accessibilité, sécurité incendie, eurocodes...).

Tags : balcon coursive metallique rapporte façade

G - Systèmes photovoltaïques par modules rigides en toitures inclinées

Nom de la documentation: 
Systèmes photovoltaïques par modules rigides en toitures inclinées
Fascicules associés: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/03/2013

Systèmes photovoltaïques par modules rigides en toitures inclinées - Neuf et Rénovation

Le présent guide ne vise que les installations photovoltaïques destinées à être mises en oeuvre, en bâtiments neufs ou existants, en toiture inclinée sur une partie d'un rampant (bordés sur un ou plusieurs côtés par une couverture en petits ou grands éléments) ou sur la totalité d'un rampant, hors climat de montagne et DROM-COM (Départements et Régions d'Outre-mer - Collectivités d'Outre-mer).

Il vise les systèmes photovoltaïques constitués de modules rigides et conçus pour remplacer les éléments de couverture. Il ne vise pas les systèmes photovoltaïques mis en oeuvre au-dessus d'éléments de couvertures (mise en apposition ou en surimposition).

Ce guide définit les différentes étapes de réalisation d'une installation photovoltaïque :

la reconnaissance des lieux, du bâtiment et de la toiture d'implantation ;
le choix du système photovoltaïque et de ses conditions d'implantation ;
les démarches administratives, les aspects assuranciels de l'achat à la réception de chantier ;
la sécurité des personnes, la sécurité électrique, la sécurité incendie ;
les principes généraux de mise en oeuvre sous et en périphérie de l'installation photovoltaïque ;
les précautions relatives aux connexions électriques ;
l'entretien, la maintenance préventive et la maintenance curative.

Tags : pv photovoltaique toiture couverture incliné

Type de document: 
Catalogue
Guides

Publié le 01/03/2013

Systèmes photovoltaïques par modules rigides en toitures inclinées - Neuf et Rénovation

Le présent guide ne vise que les installations photovoltaïques destinées à être mises en oeuvre, en bâtiments neufs ou existants, en toiture inclinée sur une partie d'un rampant (bordés sur un ou plusieurs côtés par une couverture en petits ou grands éléments) ou sur la totalité d'un rampant, hors climat de montagne et DROM-COM (Départements et Régions d'Outre-mer - Collectivités d'Outre-mer).

Il vise les systèmes photovoltaïques constitués de modules rigides et conçus pour remplacer les éléments de couverture. Il ne vise pas les systèmes photovoltaïques mis en oeuvre au-dessus d'éléments de couvertures (mise en apposition ou en surimposition).

Ce guide définit les différentes étapes de réalisation d'une installation photovoltaïque :

la reconnaissance des lieux, du bâtiment et de la toiture d'implantation ;
le choix du système photovoltaïque et de ses conditions d'implantation ;
les démarches administratives, les aspects assuranciels de l'achat à la réception de chantier ;
la sécurité des personnes, la sécurité électrique, la sécurité incendie ;
les principes généraux de mise en oeuvre sous et en périphérie de l'installation photovoltaïque ;
les précautions relatives aux connexions électriques ;
l'entretien, la maintenance préventive et la maintenance curative.

Tags : pv photovoltaique toiture couverture incliné

Pages